Le vocabulaire du Selfeur

Le vocabulaire du Selfeur sachant selfer (sait le faire)…

 

Je me suis beaucoup amusé…Ide

 

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais se lancer un défi ou un challenge est devenu un mouvement qui prend une importance considérable à notre époque.

Je pense qu’une des origines de cet engouement est le sport de plus en plus présent dans les médias, et par voie de conséquence, dans nos esprits. Le sport est en effet toujours relié au concept de défi qui n’est pas né d’hier, mais le développement des médias habituels et des médias sociaux a enraciné le sport dans notre quotidien, que l’on soit ou non sportif.

Par ailleurs, face à la morosité ambiante, aux difficultés de notre vie sociale et professionnelle, nous avons besoin de rêver, mais aussi d’imaginer comment réaliser certains de nos rêves, vivre de nos passions, changer complètement de vie et de travail, devenir autonome financièrement et géographiquement.

Un autre facteur est celui de notre prise de conscience grandissante de qui nous sommes vraiment au fond de nous et le sens que nous voulons donner à notre vie.

Nous ne voulons plus d’un métro-boulot-dodo, nous cherchons à nous libérer, à trouver d’autres moyens d’expression, nous aspirons à trouver ou retrouver notre créativité, ce système tel qu’il est fait nous engloutit.

 Labyrinthic world

Heureusement il existe des solutions pour changer

d’habitudes, d’angle de vue, de profession ou de vie.

Considérant ce fait et l’ampleur de ce mouvement, je trouve très regrettable qu’il n’existe pas de verbe clair et direct pour le définir, en évitant les expressions longues comme « se lancer un défi », « faire un pari avec soi-même », « relever un challenge », qu’il serait si facile de simplifier. D’ailleurs ce mouvement mérite maintenant d’avoir sa propre terminologie.

 

Etant donné l’importance de l’anglais dans les termes courants français, et les termes anglais simplifiant bien souvent ce qui est compliqué à dire en français, j’ai choisi des termes mixtes comme vous allez le voir.

 

J’ai donc décidé d’inventer le verbe selfer, pour parler du fait de se lancer un défi (le point de départ) et par extension surfer sur son défi (les actions à accomplir pendant tout le temps que dure le défi ou challenge).

 

Prononcez « celle-fée », qui se rapproche le plus de l’anglais self (soi), et des lettres de défi et surfer, car il s’agit bien de surfer stratégiquement sur la vague de son défi !

Un Anglo-Saxon prononcera « selfeur » pour le même mot, donc la simplification de « se lancer un défi » par « selfer » a des chances de séduire je pense.

 

Ce verbe se conjuguera comme le verbe chanter, donc très simple à conjuguer, celui qui se lance un défi sera un selfeur ou une selfeuse.

 

J’ai même trouvé une expression pour définir le bonheur de ceux qui selfent : « Tu as vu comme tu es beau quand tu selfes ?! »

 

Et puis il y a les parties de self (nom masculin, pluriel selfs), le défi qu’on se lance à soi-même en groupe pour créer une émulation, ce seront les selfiades (nom féminin selfiade, pluriel selfiades), qui fait penser à Olympiades, pour le côté compétition.

Bien entendu, il y aura des personnes qui auront peur des selfs, ce seront des selfophobes, et leur maladie la selfophobie.

il y aura aussi toujours des proself et des antiself, et l’étude scientifique du self s’appellera la selfologie.

On trouvera donc des selfologues dans toute bonne université et le diplôme bac+5 se nommera le Masterself (ça sonne bien, hein?!).

Mais il est bien convenu que la selfologie est une science humaine avant d’être une technique, la partie humaine se combinant parfaitement à la partie technique et neurobiologique.

Pour info, l’expression à la mode au cours d’un dîner est “Passe-moi le self !”, cette expression a surtout été entendue dans les cercles très mondains d’Ecully et par infâme copiage utilisé dans le monde de la jet-set, notamment à Ibiza et Gstaad.

Péjorativement, il y a aura aussi les selfineurs et les selfineuses, ceux qui pensent toujours à réaliser leur self mais ne passent jamais à l’action ! Alors qu’un selfeur lui, a osé franchir le pas.

Ensuite, les selfeurs amateurs acharnés ou professionnels du self qui explorent et augmentent la qualité de leurs selfs deviendront vite des selfonautes et l’industrie qui fournira les équipements techniques du selfeur sera la selfonautique.

On pourra aussi repérer les selfeurs rapides, ceux qui ont réussi leur self plus ou moins longtemps avant la date butoir prévue, on les notera sur une échelle selfonique de 1 à 10. Avec un passage difficile au point 5 : le mur du selfon. Une coutume déjà ancienne désigne les selfeurs pointus sous le nom de moustachelf, surtout aux abords de certaines villes comme Orange, Salon-de-Provence, Creil et Luxeuil par exemple, sans que personne ne sache pourquoi au juste.

Les techniciens chargés de mettre en place les diverses techniques de self seront les selfoniciens et selfoniciennes.

 

Mais attention, il y a le bon selfeur, celui qui utilise les méthodes qui fonctionnent et qui réusssi son self, et le mauvais selfeur qui se plante lamentablement, victime d’auto-sabotage, le selfotage

Le selfeur aguerri a développé son potentiel d’estime et de confiance en lui, sa selfiance.

believe in yourself, all the stages of human condition to success

Enfin il y aura les selfinovateurs, ceux qui auront une vision à long terme de cette digne science…

Selfway : voie philosophique du selfeur en même temps que plan d’action précis du self.

Selfattitude : philosophie complète de vie du selfeur engagé.

Selfitude : moment de la « traversée du désert », solitude du selfeur dans son self.

Selfzone : votre conjoint ou conjointe est en plein self ? Il s’occupe moins de vous, c’est normal, il es dans sa Selfzone, moment de concentration intense, mais pas d’inquiétude, il va bientôt revenir vers vous encore plus beau ou plus belle de sa réussite ! J

Selfistes : parieurs sur le selfeur, va-t-il réussir ou perdre son self ? Au-delà des sommes en jeu, c’est un parfait stimulant pour le selfeur orgueilleux… d’autant que lui a aussi parié ses économies sur lui-même ! lol !

Selfan : public qui suit le selfeur dans son self et qui a développé une relation affective envers la personnalité du selfeur.

Selfanette : idem que ci-dessus, mais public spécifiquement féminin qui envoie des messages avec des petits cœurs au selfeur et qui crie « Patriiiiiiick » quand son selfeur adulé passe à la télé. On n’a pas constaté l’existence de selfanons, malgré l’existence théorique d’une égalité homme-femme (égalité bizarrement remise en cause dans certains milieux professionnels, tels que charpentiers, maçons et plombiers).

En revanche il existe bien des selfougars qui suivraient en particulier un selfeur jeune et séduisant, mais aucune étude sérieuse n’en démontre encore la validité, bien que des bruits de couloir péjoratifs circulent dans certains clubs de rencontres comme les restaurants du coeur, l’assemblée européenne ou le dernier concile oecuménique.

Selfaddon : dernière application pour smartphone, idéale pour bien selfer sur le net et partager son self à ses selfanettes, bien pratique pour le selfeur solitaire du samedi soir…

Positive attitude cycle sign concept illustration design graphicSelfplugin : extension utilisée par les blogueurs-pro pour lancer leur self visant à augmenter leur trafic. De plus en plus utilisé en SEO et analyse d’audience par les cabinets spécialisés.

Selfaudience : le public qui suit le selfeur pendant son self.

Selfologue : scientifique qui étudient les troubles du selfeur, avant, pendant et après leur self.

Selfaddicts : selfeurs qui ne vivent que par leurs selfs.

Selfadeptes : selfeurs extrêmistes.

Selfologiste : le médecin spécialiste des troubles du selfeur.

Selfout : burnout ponctuel du selfeur. Mais un selfeur se relève très vite car il sait tirer parti de ses échecs !

Selfonologie et selfonologues : étude et scientifiques qui étudient le mouvement Self pour en expliquer les origines et leur prolongement.

« Selfeur malgré lui » : comédie satirique autobiographique en auto-dérision de Pierre Nibouliès, jouée et applaudie par lui-même… 😉

Selféthique : l’éthique indissociable de la selfattitude du selfeur qui vise à utiliser son self pour le bien-être de ses semblables.

Selfbox : boîte à outils du selfeur constitué de méthodes et d’une positive selfattitude.

Selfinesse : il ne suffit pas de savoir selfer, encore faut-il selfer avec charme et élégance.

Selfanges : terme gentil pour désigner les suiveurs selfineurs et bisounours des selfeurs pendant leur self.

Selfbeaufs et selfpoufs : termes justifiés pour désigner les suiveurs selfineurs et bisounours des selfeurs pendant leur self.

Selfidéal : une partie de la selfattitude déformée et utilisée par les selfineurs et selfineuses bisounours pour se mentir à eux-mêmes et ne pas voir leur réalité en face. Terme employé par extension pour définir l’attitude idéalisée, pas du tout concrète ni ancrée dans la matière et souvent bien allumée, d’une frange de la population assez proche des grands mouvements libertaires, humanitaires et philosophiques, mais qui ne passe jamais à l’action, méprise l’argent et n’est pas capable de donner quoi que ce soit à autrui, tout en restant dans le blabla et le pipeau comme donneur de leçons.

Selfcoach : coach des selfeurs pendant leur self.Action

Selfinoscope : scanner qui sert en neurobiologie à étudier les connexions en œuvre dans le cerveau d’un selfeur pendant son self. Par extension, le selfinoscope est très utilisé maintenant pour étudier les connexions très bizarroïdes en oeuvre dans un cerveau de Zèbre ou de Scanneur, en particulier dans le contexte d’une pensée dite “en arborescence” par opposition à “linéaire”.

Selfinoscopieuse : la mignonne stagiaire blonde en minijupe qui est à la photocopieuse à côté de la machine à café. Ben oui, c’est quand même LE défi de la pause…

Selfinstitut, Selfacadémie, Selfédération : je vous fais pas un dessin…

Selfinidée : nouvelle bactérie parasite ne pouvant survivre que dans le corps d’un selfeur, elle se nourrit de ses doutes.

Selfide : compagne du selfeur qui a force de stress ne mange plus.

Selfinade : self utilisé par le selfeur pour séduire, parfois en musique.

Selfectasie : augmentation de la difficulté originelle du self par l’apparition d’obstacles imprévus.

Selflyse : libération psychologique attendue d’un selfeur suite à la réussite de son self.

Credoectomie : Ablation d’une croyance limitante suite à un self. Les suites post-opératoires sont en général assez joyeuses et présentent le risque d’addiction au champagne.

Phobiectomie : Ablation d’une peur suite à un self. Voir les indications similaires ci-dessus.

Selfamants ou selfsex : amants qui ne conçoivent leur vie sexuelle que vécue en selfs sexuels. En effet, certaines positions relèvent du défi !

Selflove : se dit d’une relation dans laquelle il n’est pas question de vivre sans self en commun au minimum deux fois par semaine.

silhouette of man jumping on top of Norway mountainSelfamille : plusieurs selfeurs dans la même famille, souvent parents et enfants.

Selfistiquée : se dit d’une selfeuse compliquée à vivre.

Self’in : le self à la mode.

Groself ou megaself : très difficile self.

Microself : petit self ou étape intermédiaire d’un self ou megaself.

Impoself : self qui semblait impossible.

Selfwinner : un selfeur qui a réussi son self.

Selflooser : un selfeur qui juge qu’il a raté son self et n’a pas encore compris que ce n’est pas un échec mais un pas de plus vers la réussite.

Selfake : non-selfeur qui s’est fait passer pour un selfeur.

Selfjoke : self bien fun réalisé dans un but de plaisanterie ou d’autodérision. Self souvent utilisé par les selfeurs qui travaillent l’humilité pour vaincre leur égo.

Selfmask : selfeur qui selfe de manière anonyme, ce qui est très rare étant donné l’égo surdimensionné de l’immense majorité des selfeurs.

Groselfmaskjoke : le dernier self fun à la mode. Autre définition : lampe de chevet chez Ikea.

Selfandco : entreprise bassement commerciale qui utilise les selfeurs comme fond de commerce.

Homo Selfius : dernier stade de l’évolution humaine à ma connaissance, mais je peux me tromper.

 

©Copyright Des défis pour changer de vie- 11/11/2015.

 

On voit donc qu’une toute nouvelle série de métiers nouveaux vient de naître, on dit merci à Pierre qui vient de créer un tas d’emplois très qualifiés ! lol !

 

J’ai bien ri en écrivant tout cela et le rire fait partie de mes outils pour réussir mes selfs.

 

Je vais donc de ce pas déposer ce mot et ses dérivés à l’Académie Française pour approbation… !

Et tant pis pour eux s’ils ne sont pas d’accord !! 🙂

 

 

Crédit photos : Fotolia-licence standard

Share

Leave a Comment

Share
Share